Dimanche 20 mars, 111e jour.

par | 20 mars 2022 | Rose, Balai et Prose

Un dimanche.

8h00, giboulées. Sans plus d’importance que de voir tomber les flocons sur mon vélux, j’ai à faire à l’intérieur.

15h00, soleil et moutons blancs. Et du temps.

Heureusement que j’ai du temps, je ne ramasse pratiquement que des mégots. Corollaire, le nez au sol. C’est bien aussi.

J’ai le temps.

Je ne possède pas le temps.

Ô la belle nuance.

J’ai appris ce matin (faut-il être peu curieux de ces choses), que les jours ne diminuent ni n’allongent de manière linéaire.

Et donc : juillet, moins 1h03 ; août, moins 1h46 ; septembre, moins 1h53 ; octobre, moins 1h56 ; novembre, moins 1h28. Je me gratte la tête, encore une de ces choses auxquelles je ne comprendrai jamais rien. Mais c’est très chouette de le découvrir.

Je n’ai pas « tout » le temps ; heureusement, du lourd et encombrant vient à mon secours, et mon sac plein à craquer. Le timing parfait.

Articles similaires

Vendredi 23 février, 186e jour.

Vendredi 23 février, 186e jour.

Un lendemain de tempête (même que malgré tout devant aller parler d’un certain livre de l’autre côté de la forêt je l’ai traversée à vélo sans problème). Et...

Samedi 10 février, 185e jour.

Samedi 10 février, 185e jour.

Un samedi sec et clair, rendez-vous à 10h pour jouer dans les rhododendrons de l’avenue du Geai et le talus en face. Nous voilà onze à nettoyer au rythme des...

Lundi 02 février, 184e jour.

Lundi 02 février, 184e jour.

Oh qu’elle était sale, la rue. À ne plus avoir envie de la voir. Sauf qu’elle est difficile à éviter. Alors, la nettoyer. Sous le vent. La fuite des sacs. Que...

Vendredi 23 février, 186e jour.

Vendredi 23 février, 186e jour.

Un lendemain de tempête (même que malgré tout devant aller parler d’un certain livre de l’autre côté de la forêt je l’ai traversée à vélo sans problème). Et...

Samedi 10 février, 185e jour.

Samedi 10 février, 185e jour.

Un samedi sec et clair, rendez-vous à 10h pour jouer dans les rhododendrons de l’avenue du Geai et le talus en face. Nous voilà onze à nettoyer au rythme des...

Lundi 02 février, 184e jour.

Lundi 02 février, 184e jour.

Oh qu’elle était sale, la rue. À ne plus avoir envie de la voir. Sauf qu’elle est difficile à éviter. Alors, la nettoyer. Sous le vent. La fuite des sacs. Que...

Lundi 29 janvier, 183e jour.

Lundi 29 janvier, 183e jour.

29 janvier, lundi, soleil. L’impression de sortir d’un long tunnel de pluie qui n’incitait guère aux balades à pince. Mais ce matin, je marche doucement au...

S'inscrire en tant qu'Ambassadrice/eur Propreté de Watermael-Boitsfort

Signaler un ou plusieurs dépôts