Dimanche 9 mai, 40e jour

« Tôt allumées tôt éteintes » chantait François Villon dans une de ses ballades.

Ainsi de mes humeurs, grises il y a deux jours et éteintes par la nuit. Ce vers serait-il celui qui, entre tous, me correspond le mieux ?

Alors aujourd’hui, une livraison de plants du Chant des Cailles à un vieux couple qui ne peut plus se déplacer, puis un enregistrement de voix pour la prochaine réunion de l’épicerie participative, et dans le soir, un nettoyage du quartier.

Je ramasse une bande slogan « Vivre plus, acheter moins », entourée de canettes et de bouteilles en plastique, rencontre compliquée de deux regards différents sur la vie.

Ce soir je vois les pâquerettes et les pissenlits sur leur tapis vert et rose ; je vois la gerbe de fleurs déposée au monument aux résistants anti-nazis de la commune (et particulièrement deux enfants) ; je vois les magnifiques hêtres pourpres et le pin colossal ; je vois un nombre impressionnant de chats ; j’entends les oiseaux qui chantent et enchantent le soir.

Aux terrasses rouvertes, on m’accoste et c’est un bel échange, puis les plats arrivent, bon appétit. Je m’en vais terminer mon travail. Pouvais-je finir ailleurs que place du Colibri ?

Articles similaires

Vendredi 20 janvier, 145e jour

Vendredi 20 janvier, 145e jour

« Et j’irai loin, bien loin » chantait Rimbaud (Sensation); plus tard, André Dhôtel, de la même région célébrait le plus près du près, s’enchantant...

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Tandis qu’à l’autre bout de la commune un morceau de sucre reçoit une goutte de poésie, les liserons ont été pourchassés comme il se doit au Chant des...

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Minuit sous les arbres dansants dans la forêt. Une courte nuit. Et un besoin tôt de voir le monde. Et Le monde change, oui. Et si on ne lit pas les journaux,...

Vendredi 20 janvier, 145e jour

Vendredi 20 janvier, 145e jour

« Et j’irai loin, bien loin » chantait Rimbaud (Sensation); plus tard, André Dhôtel, de la même région célébrait le plus près du près, s’enchantant...

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Tandis qu’à l’autre bout de la commune un morceau de sucre reçoit une goutte de poésie, les liserons ont été pourchassés comme il se doit au Chant des...

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Minuit sous les arbres dansants dans la forêt. Une courte nuit. Et un besoin tôt de voir le monde. Et Le monde change, oui. Et si on ne lit pas les journaux,...

Lundi 26 décembre, 142e jour

Lundi 26 décembre, 142e jour

« Ça ressemble à une répétition, mais ce n’en est pas une » m’a dit mon maître ce midi. C’est vrai à chaque instant. Et je m’en vais avec ça dans le...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

S'inscrire en tant qu'Ambassadrice/eur Propreté de Watermael-Boitsfort

Signaler un ou plusieurs dépôts