Lundi 1 septembre, 64e jour

par | 1 septembre 2021 | Rose, Balai et Prose

Bonjour septembre !

Vingt kilomètres à vélo sous le ciel gris en guise de mise en jambes, le nez dans le guidon évidemment, je suis incapable de faire de la bicyclette. Alors, il est temps de relever la tête.

Je croise le facteur. Tous les jours il a une blague à raconter. Elle n’est pas particulièrement drôle, mais lui est formidable.

Beaucoup de déchets n’ont eu qu’une vie très courte, et n’ont eu aucun impact sur la personne qui l’a jeté. Que raconter de l’histoire de ce déchet ? Il était une fois une bouteille en plastique, un mégot, un masque…

– Près des poubelles, ça ne devrait pas exister.

– Mais ça existe. Ça raconte donc quelque chose. Mais je ne sais toujours pas quoi.

Ah oui : le panneau poétique a été tagué. Ça non plus, je ne sais pas ce que ça raconte. Il se pourrait même que j’aie peur de la réponse, et, partant, d’en concevoir de l’amertume. La vie vaut mieux que ça.

C’est toujours « La ballade des pendus » de François Villon qui me répond : Frères humains…

Articles similaires

Vendredi 20 janvier, 145e jour

Vendredi 20 janvier, 145e jour

« Et j’irai loin, bien loin » chantait Rimbaud (Sensation); plus tard, André Dhôtel, de la même région célébrait le plus près du près, s’enchantant...

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Tandis qu’à l’autre bout de la commune un morceau de sucre reçoit une goutte de poésie, les liserons ont été pourchassés comme il se doit au Chant des...

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Minuit sous les arbres dansants dans la forêt. Une courte nuit. Et un besoin tôt de voir le monde. Et Le monde change, oui. Et si on ne lit pas les journaux,...

Vendredi 20 janvier, 145e jour

Vendredi 20 janvier, 145e jour

« Et j’irai loin, bien loin » chantait Rimbaud (Sensation); plus tard, André Dhôtel, de la même région célébrait le plus près du près, s’enchantant...

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Tandis qu’à l’autre bout de la commune un morceau de sucre reçoit une goutte de poésie, les liserons ont été pourchassés comme il se doit au Chant des...

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Minuit sous les arbres dansants dans la forêt. Une courte nuit. Et un besoin tôt de voir le monde. Et Le monde change, oui. Et si on ne lit pas les journaux,...

Lundi 26 décembre, 142e jour

Lundi 26 décembre, 142e jour

« Ça ressemble à une répétition, mais ce n’en est pas une » m’a dit mon maître ce midi. C’est vrai à chaque instant. Et je m’en vais avec ça dans le...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

S'inscrire en tant qu'Ambassadrice/eur Propreté de Watermael-Boitsfort

Signaler un ou plusieurs dépôts