Lundi 15 novembre, 87e jour.

par | 15 novembre 2021 | Rose, Balai et Prose

Bruine.

Comme l’a dit Obélix (Astérix et les Normands), c’est dans le sud qu’il pleut ; ici il ne pleut jamais, il fait seulement un peu vivifiant.

Je marche, je ramasse, des pensées suivent leur chemin, avec douceur, de la fête chez des amis hier soir, du réveil un peu difficile ce matin ; de la rencontre d’étudiants français venus visiter le Chant des Cailles et de la conférence subséquente, ce qui amène inévitablement mon regard intérieur sur tout ce que cette aventure plus qu’humaine a transformé en moi ; d’une histoire de cloches (il en sonne dans le lointain) narrée hier soir à la fête : Dans le village de l’amie qui la raconte, les cloches comme toutes les autres sur la terre partent à Rome le Vendredi Saint pour revenir le dimanche chargées d’œufs de Pâques. Mais les grands-parents avaient depuis toujours installé une cloche devant chez eux pour rappeler à l’heure du repas les petits-enfants égaillés dans le village, quel que soit le jour. Et donc, le débat sans fin avec le curé fâché d’entendre tous les ans aux jours « sans » une cloche anarchiste.

Des coquillages sur un muret : les habitants de cette maison auraient entendu parler des Indiens Kogis ?

Un homme que je croise régulièrement, toujours souriant, me remercie en m’offrant des oranges.

Obélix encore : Il fait de plus en plus vivifiant.

Je dépose mon sac à côté d’un jumeau ; sûr, Jacqueline est passée par là aussi.

Je récupère mon vélo et rentre vite. Runtudjuuuu, j’ai oublié d’aller cueillir des framboises.

Articles similaires

Vendredi 20 janvier, 145e jour

Vendredi 20 janvier, 145e jour

« Et j’irai loin, bien loin » chantait Rimbaud (Sensation); plus tard, André Dhôtel, de la même région célébrait le plus près du près, s’enchantant...

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Tandis qu’à l’autre bout de la commune un morceau de sucre reçoit une goutte de poésie, les liserons ont été pourchassés comme il se doit au Chant des...

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Minuit sous les arbres dansants dans la forêt. Une courte nuit. Et un besoin tôt de voir le monde. Et Le monde change, oui. Et si on ne lit pas les journaux,...

Vendredi 20 janvier, 145e jour

Vendredi 20 janvier, 145e jour

« Et j’irai loin, bien loin » chantait Rimbaud (Sensation); plus tard, André Dhôtel, de la même région célébrait le plus près du près, s’enchantant...

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Tandis qu’à l’autre bout de la commune un morceau de sucre reçoit une goutte de poésie, les liserons ont été pourchassés comme il se doit au Chant des...

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Minuit sous les arbres dansants dans la forêt. Une courte nuit. Et un besoin tôt de voir le monde. Et Le monde change, oui. Et si on ne lit pas les journaux,...

Lundi 26 décembre, 142e jour

Lundi 26 décembre, 142e jour

« Ça ressemble à une répétition, mais ce n’en est pas une » m’a dit mon maître ce midi. C’est vrai à chaque instant. Et je m’en vais avec ça dans le...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

S'inscrire en tant qu'Ambassadrice/eur Propreté de Watermael-Boitsfort

Signaler un ou plusieurs dépôts