Lundi 20 septembre, 68e jour

par | 20 septembre 2021 | Rose, Balai et Prose

Parti précipitamment, j’ai oublié mon carnet de notes. Mais comme la vie est bien faite, je suis rappelé par la réalité à mes fondamentaux : il est question de ralentir. Et comme je ne ramasse aujourd’hui que de très petites choses, bouts de papiers, mégots, bouchons, timbres…, tout indique que le temps sera long. Très peu de masques, de canettes, de bouteilles ; c’est très bien.

Et des rencontres et le temps de se parler, Nicolas, Daniel, Françoise, Laurent, Katia. Jacqueline aussi, pour rappeler que même la lenteur ne préserve pas des chutes sur le pif, mais qui quoi que son visage offre toutes les variations du bleu, en parle avec le sourire. Merci Jacqueline.

Je pensais avoir beaucoup à faire en un lieu où je suis passé hier : quelqu’un.e y est passé.e avant moi.

Penser à demander des sacs à Aurore, je suis au bout de mon rouleau. Par contre, pour l’expression consacrée c’est l’inverse, pas du tout au bout du rouleau, plutôt bien remis à niveau.

Articles similaires

Vendredi 20 janvier, 145e jour

Vendredi 20 janvier, 145e jour

« Et j’irai loin, bien loin » chantait Rimbaud (Sensation); plus tard, André Dhôtel, de la même région célébrait le plus près du près, s’enchantant...

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Tandis qu’à l’autre bout de la commune un morceau de sucre reçoit une goutte de poésie, les liserons ont été pourchassés comme il se doit au Chant des...

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Minuit sous les arbres dansants dans la forêt. Une courte nuit. Et un besoin tôt de voir le monde. Et Le monde change, oui. Et si on ne lit pas les journaux,...

Vendredi 20 janvier, 145e jour

Vendredi 20 janvier, 145e jour

« Et j’irai loin, bien loin » chantait Rimbaud (Sensation); plus tard, André Dhôtel, de la même région célébrait le plus près du près, s’enchantant...

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Tandis qu’à l’autre bout de la commune un morceau de sucre reçoit une goutte de poésie, les liserons ont été pourchassés comme il se doit au Chant des...

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Minuit sous les arbres dansants dans la forêt. Une courte nuit. Et un besoin tôt de voir le monde. Et Le monde change, oui. Et si on ne lit pas les journaux,...

Lundi 26 décembre, 142e jour

Lundi 26 décembre, 142e jour

« Ça ressemble à une répétition, mais ce n’en est pas une » m’a dit mon maître ce midi. C’est vrai à chaque instant. Et je m’en vais avec ça dans le...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

S'inscrire en tant qu'Ambassadrice/eur Propreté de Watermael-Boitsfort

Signaler un ou plusieurs dépôts