Mardi 12 octobre, 74e jour

par | 12 octobre 2021 | Rose, Balai et Prose

7h58, je vais dans le matin doux. Les ciels d’octobre, et je rêve de mer et de déclinaisons de bleus.

Sur le sol gris ou vert de ma cité, aujourd’hui il y a surtout du blanc sale. Très peu de vent, mon sac ne m’invite pas à la danse.

Les humains vont en silence ou téléphonent ; les oiseaux se parlent par-dessus les toits et les arbres, de quoi parlent-ils ?

La nature enfile lentement sa parure d’automne. Nous aussi, de plus en plus emmitouflés, nous avons ressorti les gants et les bonnets, les cheminées fument. Les brebis sont encore au Chant des Cailles, ou écopaturent entre les îlots de maisons ; plus pour longtemps, bientôt pour elles aussi il sera temps de se mettre à l’abri.

Mon sac est vraiment lourd après deux heures. Cela me fait-il le bras droit plus musclé que le gauche ? Ça n’a bien sûr aucune importance, ça indique juste que les pensées banales ont autant le droit de s’inviter que les autres. Heureusement, sans doute, elles nous allègent.

Allons, il est temps de changer de rythme, j’ai une ville à traverser à vélo.

Articles similaires

Vendredi 20 janvier, 145e jour

Vendredi 20 janvier, 145e jour

« Et j’irai loin, bien loin » chantait Rimbaud (Sensation); plus tard, André Dhôtel, de la même région célébrait le plus près du près, s’enchantant...

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Tandis qu’à l’autre bout de la commune un morceau de sucre reçoit une goutte de poésie, les liserons ont été pourchassés comme il se doit au Chant des...

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Minuit sous les arbres dansants dans la forêt. Une courte nuit. Et un besoin tôt de voir le monde. Et Le monde change, oui. Et si on ne lit pas les journaux,...

Vendredi 20 janvier, 145e jour

Vendredi 20 janvier, 145e jour

« Et j’irai loin, bien loin » chantait Rimbaud (Sensation); plus tard, André Dhôtel, de la même région célébrait le plus près du près, s’enchantant...

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Tandis qu’à l’autre bout de la commune un morceau de sucre reçoit une goutte de poésie, les liserons ont été pourchassés comme il se doit au Chant des...

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Minuit sous les arbres dansants dans la forêt. Une courte nuit. Et un besoin tôt de voir le monde. Et Le monde change, oui. Et si on ne lit pas les journaux,...

Lundi 26 décembre, 142e jour

Lundi 26 décembre, 142e jour

« Ça ressemble à une répétition, mais ce n’en est pas une » m’a dit mon maître ce midi. C’est vrai à chaque instant. Et je m’en vais avec ça dans le...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

S'inscrire en tant qu'Ambassadrice/eur Propreté de Watermael-Boitsfort

Signaler un ou plusieurs dépôts