Mercredi 10 mars, 22e jour

par | 10 mars 2021 | Rose, Balai et Prose

En octobre 1974, Georges Perec s’est installé pendant trois jours place Saint-Sulpice à Paris ; il a noté tout ce qu’il voyait.

Je suis tenté de faire de même, mais les yeux au sol, je ne vois pas grand-chose d’autre que ce que je ramasse. Pour voir, il faut s’arrêter.

Alors je m’arrête quelques minutes sur un banc aux Trois Tilleuls. Je vois des gens qui passent ; la majorité a une main occupée par un sac, une canne, un téléphone, une cigarette (et le masque dans l’autre main), un cabas. Ils sont très rares ceux qui n’ont rien, juste eux même à transporter.

Je note les couleurs : bleu, jaune, vert (une multitude de verts, tellement qu’on ne peut pas les nommer), orange, blanc, noir, rouge (les feux arrières des voitures surtout), brun (les feuilles mortes), gris, rose.

Quelques arbres commencent à fleurir.

La pharmacienne me lance un chaleureux merci.

On commence à voir des plaques minéralogiques commençant par 2.

Le bus 95, qui longtemps allait de Heiligenborre à la Bourse ; maintenant de Wiener à la Grand Place. Je me souviens qu’avant il rejoignait le 96 à la place Keym pour suivre ensuite le même trajet vers la ville.  Le 17 n’existait pas.

Puisque je pense « bus », je croise Michel évidemment. Un temps court, d’autres activités m’appellent ; désolé, la prochaine fois, on prendra le temps.

Articles similaires

Vendredi 20 janvier, 145e jour

Vendredi 20 janvier, 145e jour

« Et j’irai loin, bien loin » chantait Rimbaud (Sensation); plus tard, André Dhôtel, de la même région célébrait le plus près du près, s’enchantant...

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Tandis qu’à l’autre bout de la commune un morceau de sucre reçoit une goutte de poésie, les liserons ont été pourchassés comme il se doit au Chant des...

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Minuit sous les arbres dansants dans la forêt. Une courte nuit. Et un besoin tôt de voir le monde. Et Le monde change, oui. Et si on ne lit pas les journaux,...

Vendredi 20 janvier, 145e jour

Vendredi 20 janvier, 145e jour

« Et j’irai loin, bien loin » chantait Rimbaud (Sensation); plus tard, André Dhôtel, de la même région célébrait le plus près du près, s’enchantant...

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Tandis qu’à l’autre bout de la commune un morceau de sucre reçoit une goutte de poésie, les liserons ont été pourchassés comme il se doit au Chant des...

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Minuit sous les arbres dansants dans la forêt. Une courte nuit. Et un besoin tôt de voir le monde. Et Le monde change, oui. Et si on ne lit pas les journaux,...

Lundi 26 décembre, 142e jour

Lundi 26 décembre, 142e jour

« Ça ressemble à une répétition, mais ce n’en est pas une » m’a dit mon maître ce midi. C’est vrai à chaque instant. Et je m’en vais avec ça dans le...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

S'inscrire en tant qu'Ambassadrice/eur Propreté de Watermael-Boitsfort

Signaler un ou plusieurs dépôts