Mercredi 5 janvier, jour 99.

par | 5 janvier 2022 | Rose, Balai et Prose

Le vent jouette. « Et quand il s’embarquait par trop gros temps… ». La suite de la chanson ne parle pas de la terre ferme, je passe. Quoique, « une fleur entre les dents », aussi.

Le soleil va et vient entre les nuages. Mais non bien sûr, il va son orbe. Ce sont les nuages qui vont. Vers le sud, c’est donc un vent du nord qui les pousse, et la chaleur de ces premiers jours de l’an ont laissé place au bon froid de l’hiver.

Je trouve un abonnement de bus, que je remets à un chauffeur, au passage.

Une dame me demande un poème qu’elle m’a entendu dire, en novembre, un jour de plantation d’arbres.

Hors l’ordinaire, quelques décorations de Noël, quelques emballages cadeau, pour colorer l’ensemble.

J’ai commencé l’année au fond mon lit, avec la meilleure des médications, dormir. Depuis hier, toute la merveilleuse machine qu’est mon corps a retrouvé son rythme et son mouvement. Tiens ? Je chante en occitan. À l’évidence, tout va vraiment bien.

Et tout l’après-midi pour aller chercher des poireaux au champ, visiter des amis, et rêver le monde.

Articles similaires

Vendredi 20 janvier, 145e jour

Vendredi 20 janvier, 145e jour

« Et j’irai loin, bien loin » chantait Rimbaud (Sensation); plus tard, André Dhôtel, de la même région célébrait le plus près du près, s’enchantant...

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Tandis qu’à l’autre bout de la commune un morceau de sucre reçoit une goutte de poésie, les liserons ont été pourchassés comme il se doit au Chant des...

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Minuit sous les arbres dansants dans la forêt. Une courte nuit. Et un besoin tôt de voir le monde. Et Le monde change, oui. Et si on ne lit pas les journaux,...

Vendredi 20 janvier, 145e jour

Vendredi 20 janvier, 145e jour

« Et j’irai loin, bien loin » chantait Rimbaud (Sensation); plus tard, André Dhôtel, de la même région célébrait le plus près du près, s’enchantant...

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Tandis qu’à l’autre bout de la commune un morceau de sucre reçoit une goutte de poésie, les liserons ont été pourchassés comme il se doit au Chant des...

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Minuit sous les arbres dansants dans la forêt. Une courte nuit. Et un besoin tôt de voir le monde. Et Le monde change, oui. Et si on ne lit pas les journaux,...

Lundi 26 décembre, 142e jour

Lundi 26 décembre, 142e jour

« Ça ressemble à une répétition, mais ce n’en est pas une » m’a dit mon maître ce midi. C’est vrai à chaque instant. Et je m’en vais avec ça dans le...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

S'inscrire en tant qu'Ambassadrice/eur Propreté de Watermael-Boitsfort

Signaler un ou plusieurs dépôts