Samedi 1 janvier, 98e jour.

par | 1 janvier 2022 | Rose, Balai et Prose

Il est huit heures et le jour se lève doucement sur le premier jour de l’an. Le ciel semble choisir le rose, le jaune et le bleu.

Personne. Rigoureusement personne dehors.

Il est huit heures et le jour se lève sur un fameux lendemain de veille. Le 31 décembre, presque partout dans le monde, commande le délire. Cette nuit n’a visiblement pas fait exception, les rues sont dans tous leurs états. J’essaie de m’accrocher le cœur et l’estomac ; ça ne marche pas vraiment. Plus que jamais, je suis pris d’un très grand respect pour tous les balayeurs, nettoyeurs et cantonniers du monde. Ils ont un courage que je ne pense pas avoir. Je leur lance à tous un grand et muet « bonne année ».

Et donc, ma cité a la gueule de bois, et c’est vraiment palpable.

Un homme dort entre deux voitures, les pieds dépassent côté rue. Dort-il ? Je vérifie ; oui, il dort. Je le réveille doucement, lui propose de prendre garde à ses pieds. D’abord étonné d’être où il est, il se lève bientôt ; il a l’air prêt à repartir. Échange de vœux. Je termine mon tour. Le sac est plein, et très lourd.

Il est neuf heure et quart, la nouvelle année fait des propositions pour moi inédites. J’accepte, heureux tout de même que ce ne soit pas tous les jours comme ça.

Articles similaires

Vendredi 20 janvier, 145e jour

Vendredi 20 janvier, 145e jour

« Et j’irai loin, bien loin » chantait Rimbaud (Sensation); plus tard, André Dhôtel, de la même région célébrait le plus près du près, s’enchantant...

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Tandis qu’à l’autre bout de la commune un morceau de sucre reçoit une goutte de poésie, les liserons ont été pourchassés comme il se doit au Chant des...

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Minuit sous les arbres dansants dans la forêt. Une courte nuit. Et un besoin tôt de voir le monde. Et Le monde change, oui. Et si on ne lit pas les journaux,...

Vendredi 20 janvier, 145e jour

Vendredi 20 janvier, 145e jour

« Et j’irai loin, bien loin » chantait Rimbaud (Sensation); plus tard, André Dhôtel, de la même région célébrait le plus près du près, s’enchantant...

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Tandis qu’à l’autre bout de la commune un morceau de sucre reçoit une goutte de poésie, les liserons ont été pourchassés comme il se doit au Chant des...

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Minuit sous les arbres dansants dans la forêt. Une courte nuit. Et un besoin tôt de voir le monde. Et Le monde change, oui. Et si on ne lit pas les journaux,...

Lundi 26 décembre, 142e jour

Lundi 26 décembre, 142e jour

« Ça ressemble à une répétition, mais ce n’en est pas une » m’a dit mon maître ce midi. C’est vrai à chaque instant. Et je m’en vais avec ça dans le...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

S'inscrire en tant qu'Ambassadrice/eur Propreté de Watermael-Boitsfort

Signaler un ou plusieurs dépôts