30 mai 2022, 122e jour.

Avant de partir, j’ai terminé le « Journal d’un homme heureux » de Philippe Delerm. Oui, heureux, en 1989, dans ce temps d’avant les téléphones portables et les ordinateurs, et pourtant régulièrement traversé d’inquiétudes. Y a-t-il eu un temps sans inquiétudes ? Pour ma part, depuis bientôt trois ans, le plus souvent, je suis l’injonction de Blaise Cendrars, « Oublie les inquiétudes ! ». Et le ramassage dans les rues m’y aide beaucoup.

Philippe Delerm ajoute : « Tout le monde dort et j’ai déjà écrit, j’ai rempli ma journée, tout le reste sera du luxe. » J’ai la même sensation quand je pars nettoyer les rues à l’aube. Et donc, pas aujourd’hui.

De gros nuages ouatés cavalent dans le ciel, et il ne fait pas très chaud.

Je ramasse en ne pensant à rien. Ah si : où sont passées les hirondelles ? Arrivées il y a quelques semaines, elles semblent être reparties. Où et pourquoi? Pour moi, un mystère de plus.

Je vais cueillir des légumes au champ.

Ce soir, je découvrirai l’œuvre imposée du concours Reine Élisabeth de violoncelle.

Articles similaires

Vendredi 20 janvier, 145e jour

Vendredi 20 janvier, 145e jour

« Et j’irai loin, bien loin » chantait Rimbaud (Sensation); plus tard, André Dhôtel, de la même région célébrait le plus près du près, s’enchantant...

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Tandis qu’à l’autre bout de la commune un morceau de sucre reçoit une goutte de poésie, les liserons ont été pourchassés comme il se doit au Chant des...

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Minuit sous les arbres dansants dans la forêt. Une courte nuit. Et un besoin tôt de voir le monde. Et Le monde change, oui. Et si on ne lit pas les journaux,...

Vendredi 20 janvier, 145e jour

Vendredi 20 janvier, 145e jour

« Et j’irai loin, bien loin » chantait Rimbaud (Sensation); plus tard, André Dhôtel, de la même région célébrait le plus près du près, s’enchantant...

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Tandis qu’à l’autre bout de la commune un morceau de sucre reçoit une goutte de poésie, les liserons ont été pourchassés comme il se doit au Chant des...

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Minuit sous les arbres dansants dans la forêt. Une courte nuit. Et un besoin tôt de voir le monde. Et Le monde change, oui. Et si on ne lit pas les journaux,...

Lundi 26 décembre, 142e jour

Lundi 26 décembre, 142e jour

« Ça ressemble à une répétition, mais ce n’en est pas une » m’a dit mon maître ce midi. C’est vrai à chaque instant. Et je m’en vais avec ça dans le...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

S'inscrire en tant qu'Ambassadrice/eur Propreté de Watermael-Boitsfort

Signaler un ou plusieurs dépôts