Lundi 2 mai, 118e jour

Il y a des jours où il n’y a rien à penser. Ce sont peut-être les plus beaux ; c’est très reposant et c’est très libre. N’importe quoi peut advenir n’importe où, ou rien du tout. Tout sera de toute façon très bien.

Je rencontre Aurore et nous croisons (avec toute l’élégance voulue) nos pinces. Je ne peux m’empêcher de lui raconter les miracles en chaîne de l’autre jour ; promesses  de nouveaux jours, de nouvelles couleurs ? Je laisse faire le destin, il me dira.

J’apprends par le nom de la rue que les tritons sont les dieux de la mer.

Je salue les brebis retraitées qui tondent l’herbe avenue des Archiducs.

J’écoute un homme amer.

Je passe par le Chant des Cailles ; chant des oiseaux, agneaux à la sieste, cris joyeux des enfants dans la cour de l’école des Colibris.

Je ne pense pas beaucoup plus qu’au départ. Et c’est, de fait, très bien.

Articles similaires

Lundi 8 août, 127e jour

Lundi 8 août, 127e jour

Ce matin, j’ai ramassé une sandale.la droite.  Subséquemment, une heure de balade à pince avec une seule pensée : Où est passée l’autre ? Qui...

Mardi 2 août, 126e jour.

Mardi 2 août, 126e jour.

« Solitude, ô vent, mon inconnue, mon île » Le soleil vient de se lever en ce matin d’août ; le seul 2 août 2022 de ma vie. Personne dans les...

Vendredi 29 juillet, 125e jour.

Vendredi 29 juillet, 125e jour.

Après un mois et 3000km à vélo, une évidence : ce n’est pas la même posture qu’à pied avec un sac et une pince. J’ai un peu perdu la main. Et comme le...

Lundi 8 août, 127e jour

Lundi 8 août, 127e jour

Ce matin, j’ai ramassé une sandale.la droite.  Subséquemment, une heure de balade à pince avec une seule pensée : Où est passée l’autre ? Qui...

Mardi 2 août, 126e jour.

Mardi 2 août, 126e jour.

« Solitude, ô vent, mon inconnue, mon île » Le soleil vient de se lever en ce matin d’août ; le seul 2 août 2022 de ma vie. Personne dans les...

Vendredi 29 juillet, 125e jour.

Vendredi 29 juillet, 125e jour.

Après un mois et 3000km à vélo, une évidence : ce n’est pas la même posture qu’à pied avec un sac et une pince. J’ai un peu perdu la main. Et comme le...

Dimanche 19 juin, 124e jour

Dimanche 19 juin, 124e jour

Un dernier ramassage avant mon départ. Je sais quand je pars, je ne sais pas quand je reviens. Je rêve même de dire que je ne sais pas si je reviens. Ça...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

S'inscrire en tant qu'Ambassadrice/eur Propreté de Watermael-Boitsfort

Signaler un ou plusieurs dépôts