Lundi 21 juin, 50e jour

par | 21 juin 2021 | Rose, Balai et Prose

Ça pensait vraiment n’importe quoi ; ma conscience le savait, rien n’y faisait, les pensées n’en faisaient qu’à leur tête. Et donc, marcher.

Qu’il est beau mon quartier, et enchanteurs les noms des rues, des Sylphes, des Nymphes, des Dryades, des Naïades, des Vestales, cette dernière augmentée encore par le travail serein d’Aurore, de Jérémy, de Kate… Oh les capucines partout autour du nouveau compost si joliment aménagé.

Oh ? À propos, si au lieu d’ « aménagement » du territoire, on parlait de « ménagement », ça changerait quoi dans l’histoire de notre relation au monde ?

Je me dis que je ne pense plus n’importe quoi, et ma route choisit ce moment exact pour croiser Aurore et Jérémy, et les beaux mots échangés, et les regards si doux.

Un peu plus loin, je ramasse une feuille de cours : les compléments circonstanciels. Je la lis avant de la mettre dans mon sac. Comme un cours de rattrapage.

Une bouteille de Glenfiddich.  Au milieu de ce que je ramasse ordinairement, c’est presque incongru.

Mon sac presque très lourd n’est pas plein. Heureusement, je parviens à le remplir d’un coup en quelques mètres. Comme quoi…

Articles similaires

Vendredi 20 janvier, 145e jour

Vendredi 20 janvier, 145e jour

« Et j’irai loin, bien loin » chantait Rimbaud (Sensation); plus tard, André Dhôtel, de la même région célébrait le plus près du près, s’enchantant...

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Tandis qu’à l’autre bout de la commune un morceau de sucre reçoit une goutte de poésie, les liserons ont été pourchassés comme il se doit au Chant des...

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Minuit sous les arbres dansants dans la forêt. Une courte nuit. Et un besoin tôt de voir le monde. Et Le monde change, oui. Et si on ne lit pas les journaux,...

Vendredi 20 janvier, 145e jour

Vendredi 20 janvier, 145e jour

« Et j’irai loin, bien loin » chantait Rimbaud (Sensation); plus tard, André Dhôtel, de la même région célébrait le plus près du près, s’enchantant...

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Tandis qu’à l’autre bout de la commune un morceau de sucre reçoit une goutte de poésie, les liserons ont été pourchassés comme il se doit au Chant des...

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Minuit sous les arbres dansants dans la forêt. Une courte nuit. Et un besoin tôt de voir le monde. Et Le monde change, oui. Et si on ne lit pas les journaux,...

Lundi 26 décembre, 142e jour

Lundi 26 décembre, 142e jour

« Ça ressemble à une répétition, mais ce n’en est pas une » m’a dit mon maître ce midi. C’est vrai à chaque instant. Et je m’en vais avec ça dans le...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

S'inscrire en tant qu'Ambassadrice/eur Propreté de Watermael-Boitsfort

Signaler un ou plusieurs dépôts