Lundi 4 octobre, 71e jour

par | 4 octobre 2021 | Rose, Balai et Prose

Aujourd’hui, j’entame un second carnet. Je remercie le premier, témoin de mes pensées vagabondes.

Ciel bleu, et quelques moutons blancs, c’est bon après la noyade de ce week-end.

Je m’aventure du côté des maisons jaunes, Je ramasse un catadioptre, un demi coupe-ongle, le reste à l’ordinaire, mais beaucoup moins que les autres jours.

Je croise Sophie qui me rappelle qu’il y a deux jours a eu lieu une grande opération nettoyage initiée par les habitants du quartier. Formidable. Je continue donc en sachant que ma balade prendra son temps.

Autre initiative citoyenne, le placement de maisons poubelles décorées et signées par des enfants du quartier, avec cette inscription : « A Floréal, la propreté c’est tout un art. » Ma cité est décidément bien créative.

Aurore m’appelle, juste pour prendre de mes nouvelles. Merci à toi.

Depuis un moment, je chante ; « L’affiche rouge » (Aragon/Léo Ferré). Pourquoi celle-là ? Elle convient au rythme de ma marche ? Mystère.

Le soleil est rasant de plus en plus tôt, et qui ne me permet pas de bien voir ; pas facile de mettre la main en visière quand on porte d’un côté un sac et de l’autre une pince. Penser à mettre une casquette.

Et puis me vient cette idée saugrenue : Si je mourais en rentrant, les derniers mots que j’aurais écrits auraient été ceux-là : Penser à mettre une casquette. On a les phrases historiques qu’on peut. Et bien sûr, j’éclate de rire.

Articles similaires

Vendredi 20 janvier, 145e jour

Vendredi 20 janvier, 145e jour

« Et j’irai loin, bien loin » chantait Rimbaud (Sensation); plus tard, André Dhôtel, de la même région célébrait le plus près du près, s’enchantant...

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Tandis qu’à l’autre bout de la commune un morceau de sucre reçoit une goutte de poésie, les liserons ont été pourchassés comme il se doit au Chant des...

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Minuit sous les arbres dansants dans la forêt. Une courte nuit. Et un besoin tôt de voir le monde. Et Le monde change, oui. Et si on ne lit pas les journaux,...

Vendredi 20 janvier, 145e jour

Vendredi 20 janvier, 145e jour

« Et j’irai loin, bien loin » chantait Rimbaud (Sensation); plus tard, André Dhôtel, de la même région célébrait le plus près du près, s’enchantant...

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Tandis qu’à l’autre bout de la commune un morceau de sucre reçoit une goutte de poésie, les liserons ont été pourchassés comme il se doit au Chant des...

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Minuit sous les arbres dansants dans la forêt. Une courte nuit. Et un besoin tôt de voir le monde. Et Le monde change, oui. Et si on ne lit pas les journaux,...

Lundi 26 décembre, 142e jour

Lundi 26 décembre, 142e jour

« Ça ressemble à une répétition, mais ce n’en est pas une » m’a dit mon maître ce midi. C’est vrai à chaque instant. Et je m’en vais avec ça dans le...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

S'inscrire en tant qu'Ambassadrice/eur Propreté de Watermael-Boitsfort

Signaler un ou plusieurs dépôts