Mercredi 6 octobre, 72e jour

par | 6 octobre 2021 | Rose, Balai et Prose

Nouvelle expérimentation de ramassage sous la pluie…

Quelques mètres après mon départ, une plaque de frigolite (pour les « non-belges », voir la rêverie de janvier) explosée. Je ramasse, je ramasse, je ramasse infiniment, mais ces petites billes ne se laissent pas prendre, je suis obligé d’en laisser une partie, et je poursuis ma route un peu triste pour les oiseaux et les poissons, puisque tout ça partira probablement vers l’égout, où, comme on le sait, commence la mer.

Mais allez savoir pourquoi, la pluie ne me laisse jamais triste longtemps. Bientôt je chante à nouveau. Et je chante quoi ? Le chapeau de zozo. Je passe le quart d’heure qui suit à chercher vainement la fin de la chanson. Vous parlez d’une méditation !

D’autant que, je l’avais oublié, une pince humide colle, et que, on nous l’avait pourtant appris, tout corps plongé dans un liquide en ressort plus lourd. Mon bras droit me remercie. Pour éviter que le sac ne se troue, je suis déjà obligé d’arrêter.

La suite au gré de mes envies…

Articles similaires

Vendredi 20 janvier, 145e jour

Vendredi 20 janvier, 145e jour

« Et j’irai loin, bien loin » chantait Rimbaud (Sensation); plus tard, André Dhôtel, de la même région célébrait le plus près du près, s’enchantant...

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Tandis qu’à l’autre bout de la commune un morceau de sucre reçoit une goutte de poésie, les liserons ont été pourchassés comme il se doit au Chant des...

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Minuit sous les arbres dansants dans la forêt. Une courte nuit. Et un besoin tôt de voir le monde. Et Le monde change, oui. Et si on ne lit pas les journaux,...

Vendredi 20 janvier, 145e jour

Vendredi 20 janvier, 145e jour

« Et j’irai loin, bien loin » chantait Rimbaud (Sensation); plus tard, André Dhôtel, de la même région célébrait le plus près du près, s’enchantant...

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Tandis qu’à l’autre bout de la commune un morceau de sucre reçoit une goutte de poésie, les liserons ont été pourchassés comme il se doit au Chant des...

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Minuit sous les arbres dansants dans la forêt. Une courte nuit. Et un besoin tôt de voir le monde. Et Le monde change, oui. Et si on ne lit pas les journaux,...

Lundi 26 décembre, 142e jour

Lundi 26 décembre, 142e jour

« Ça ressemble à une répétition, mais ce n’en est pas une » m’a dit mon maître ce midi. C’est vrai à chaque instant. Et je m’en vais avec ça dans le...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

S'inscrire en tant qu'Ambassadrice/eur Propreté de Watermael-Boitsfort

Signaler un ou plusieurs dépôts