Mardi 23 janvier, 181e jour.

par | 23 janvier 2024 | Rose, Balai et Prose

Ce matin d’après neige, les oiseaux racontent leurs histoires d’oiseaux en regardant le monde d’en haut. Quatre sur l’arbre, comme les quatre vieux dans Astérix en Corse : commentant le monde d’en bas ?

Le monde d’en bas est sale ce matin, et personne ne regarde personne, chacun dans sa bulle. Comme je suis un peu loin de chez moi, je me demande : C’est un quartier comme ça ou c’est juste aujourd’hui ? Ça me fait quelque chose quand même, cette transparence, et tous ces mégots, et le talus encrassé. Je ramasse les crasses et je jette ma pensée qui ne me mène à rien, remplacée par la chevauchée des Walkyies entendue jeudi dernier. Et donc, suite et fin de ramassage en musique.

À mon retour, plus d’oiseaux sur l’arbre ; ils ne chantent plus. 10h30, l’heure de leur sieste ?

Articles similaires

Vendredi 23 février, 186e jour.

Vendredi 23 février, 186e jour.

Un lendemain de tempête (même que malgré tout devant aller parler d’un certain livre de l’autre côté de la forêt je l’ai traversée à vélo sans problème). Et...

Samedi 10 février, 185e jour.

Samedi 10 février, 185e jour.

Un samedi sec et clair, rendez-vous à 10h pour jouer dans les rhododendrons de l’avenue du Geai et le talus en face. Nous voilà onze à nettoyer au rythme des...

Lundi 02 février, 184e jour.

Lundi 02 février, 184e jour.

Oh qu’elle était sale, la rue. À ne plus avoir envie de la voir. Sauf qu’elle est difficile à éviter. Alors, la nettoyer. Sous le vent. La fuite des sacs. Que...

Vendredi 23 février, 186e jour.

Vendredi 23 février, 186e jour.

Un lendemain de tempête (même que malgré tout devant aller parler d’un certain livre de l’autre côté de la forêt je l’ai traversée à vélo sans problème). Et...

Samedi 10 février, 185e jour.

Samedi 10 février, 185e jour.

Un samedi sec et clair, rendez-vous à 10h pour jouer dans les rhododendrons de l’avenue du Geai et le talus en face. Nous voilà onze à nettoyer au rythme des...

Lundi 02 février, 184e jour.

Lundi 02 février, 184e jour.

Oh qu’elle était sale, la rue. À ne plus avoir envie de la voir. Sauf qu’elle est difficile à éviter. Alors, la nettoyer. Sous le vent. La fuite des sacs. Que...

Lundi 29 janvier, 183e jour.

Lundi 29 janvier, 183e jour.

29 janvier, lundi, soleil. L’impression de sortir d’un long tunnel de pluie qui n’incitait guère aux balades à pince. Mais ce matin, je marche doucement au...

S'inscrire en tant qu'Ambassadrice/eur Propreté de Watermael-Boitsfort

Signaler un ou plusieurs dépôts