Mercredi 18 août, 60e jour

par | 18 août 2021 | Rose, Balai et Prose

Une matinée sans pluie, ça ne se refuse pas, d’autant que passant par le champ pour y cueillir mes légumes, j’avais vu à l’entrée un sac éventré. Donc, les occasions faisant le larron, je redescends prendre le matériel et je repars à l’arpentage.

Mi-août. Même si l’automne est encore loin, quelque chose change déjà, les épeires font leur apparition. J’ai toujours eu l’impression que les saisons avaient un mois d’avance sur les dates officielles.

Aurore m’a offert de nouveaux gants. Adieu mes gants verts, merci pour tout, me voici maintenant les mains rouges ; version « J’ai trempé dans un crime » de Yolande Moreau ou première approche du petit chaperon rouge ? L’avenir me le dira.

Je commence mon ramassage bien plus bas : une étoile, les canettes, les mégots, quelques masques, un bouchon bleu au milieu de la dolomie jaune que je regarde longuement… Arrivé au champ, tout était nettoyé ; un ange y est passé avant moi. Merci. La suite est dès lors joyeuse, je croise quelques amis. Une matinée sans pluie et de belles rencontres. Aujourd’hui est une belle journée.

Articles similaires

Vendredi 20 janvier, 145e jour

Vendredi 20 janvier, 145e jour

« Et j’irai loin, bien loin » chantait Rimbaud (Sensation); plus tard, André Dhôtel, de la même région célébrait le plus près du près, s’enchantant...

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Tandis qu’à l’autre bout de la commune un morceau de sucre reçoit une goutte de poésie, les liserons ont été pourchassés comme il se doit au Chant des...

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Minuit sous les arbres dansants dans la forêt. Une courte nuit. Et un besoin tôt de voir le monde. Et Le monde change, oui. Et si on ne lit pas les journaux,...

Vendredi 20 janvier, 145e jour

Vendredi 20 janvier, 145e jour

« Et j’irai loin, bien loin » chantait Rimbaud (Sensation); plus tard, André Dhôtel, de la même région célébrait le plus près du près, s’enchantant...

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Tandis qu’à l’autre bout de la commune un morceau de sucre reçoit une goutte de poésie, les liserons ont été pourchassés comme il se doit au Chant des...

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Minuit sous les arbres dansants dans la forêt. Une courte nuit. Et un besoin tôt de voir le monde. Et Le monde change, oui. Et si on ne lit pas les journaux,...

Lundi 26 décembre, 142e jour

Lundi 26 décembre, 142e jour

« Ça ressemble à une répétition, mais ce n’en est pas une » m’a dit mon maître ce midi. C’est vrai à chaque instant. Et je m’en vais avec ça dans le...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

S'inscrire en tant qu'Ambassadrice/eur Propreté de Watermael-Boitsfort

Signaler un ou plusieurs dépôts