Mercredi 8 septembre, 66e jour

par | 8 septembre 2021 | Rose, Balai et Prose

Je me suis couché très tard cette nuit, et pourtant réveillé tôt. Comme presque chaque fois dans ces cas-là, je suis d’humeur badine. Mais je sais qu’il suffirait de l’ériger en système pour que ça ne marche plus. Je prends donc le cadeau du hasard et m’en vais marcher.

Une chanson un peu drôle, « Ego trip », que je transforme en « Mégot trip ».

Une deuxième cabine Sibelga peinte par Sabine, et qui se fond, magnifique, dans le paysage. J’en sais d’autres en préparation.

La belle humeur aidant, je joue. Aujourd’hui, je suis vigie façon bateau pirate d’Astérix : Plastique en vue ! Papier en vue ! Oh ? Un gros bouchon orange. Je ne parviens pas à visualiser la bouteille qu’il refermait.

La balade devient buissonnière, et je prends des venelles inconnues.

Je suis passé l’autre jour par un autre quartier de Bruxelles. Quoi qu’on en pense, Watermael-Boitsfort reste un commune très propre en comparaison.

Quelqu’un a dû se débarrasser de sa collection de timbres dernièrement, c’est la deuxième fois que j’en ramasse par dizaines. Sûr que j’en trouverai encore la prochaine fois.

Ma chanson de tout à l’heure, pensant aux oiseaux qui peut-être mangent ce qui ne leur est pas destiné, devient « Mégots tripes ». Bof…

De retour chez moi, j’ai perdu un gant. Je saute sur mon vélo, fais le trajet inverse, et le retrouve sur le muret devant le studio Logis, juste au-dessus du charmant dessin de nounours. Merci à celle ou celui qui l’a mis bien en vue.

Articles similaires

Vendredi 20 janvier, 145e jour

Vendredi 20 janvier, 145e jour

« Et j’irai loin, bien loin » chantait Rimbaud (Sensation); plus tard, André Dhôtel, de la même région célébrait le plus près du près, s’enchantant...

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Tandis qu’à l’autre bout de la commune un morceau de sucre reçoit une goutte de poésie, les liserons ont été pourchassés comme il se doit au Chant des...

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Minuit sous les arbres dansants dans la forêt. Une courte nuit. Et un besoin tôt de voir le monde. Et Le monde change, oui. Et si on ne lit pas les journaux,...

Vendredi 20 janvier, 145e jour

Vendredi 20 janvier, 145e jour

« Et j’irai loin, bien loin » chantait Rimbaud (Sensation); plus tard, André Dhôtel, de la même région célébrait le plus près du près, s’enchantant...

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Tandis qu’à l’autre bout de la commune un morceau de sucre reçoit une goutte de poésie, les liserons ont été pourchassés comme il se doit au Chant des...

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Minuit sous les arbres dansants dans la forêt. Une courte nuit. Et un besoin tôt de voir le monde. Et Le monde change, oui. Et si on ne lit pas les journaux,...

Lundi 26 décembre, 142e jour

Lundi 26 décembre, 142e jour

« Ça ressemble à une répétition, mais ce n’en est pas une » m’a dit mon maître ce midi. C’est vrai à chaque instant. Et je m’en vais avec ça dans le...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

S'inscrire en tant qu'Ambassadrice/eur Propreté de Watermael-Boitsfort

Signaler un ou plusieurs dépôts