Samedi 13 février, 11e jour

par | 13 février 2021 | Rose, Balai et Prose

Trois jours depuis mon retour.

Trois jours de grand gel et d’occupations multiples ailleurs.

Comment saurais-je ce que ramasser en bravant le froid veut dire si je n’y vais pas aujourd’hui ?

Et de fait, il fait très froid. Je constate aussi que le vent souffle plus fort selon les rues que j’arpente. J’avance la tête enfoncée dans les épaules.

Étonnamment, il y a beaucoup moins à ramasser que d’habitude ; ma marche est longue et calme ; mais certains trottoirs sont particulièrement glissants, par deux fois je manque de tomber. Je bascule mon bassin pour faire descendre mon centre de gravité ; ça va mieux, et nouvel étonnement, j’ai moins froid. Par contre, de nombreux papiers pris dans la glace sont impossibles à ramasser. Tant pis, ce sera pour un autre jour.

Je ramasse une sonnette de vélo, un enjoliveur, un tuyau de douche…

– Où avez-vous trouvé votre pince ?

Aurore nous avaient donné le renseignement je transmets. Et me dire que nous serons peut-être bientôt nombreux à marcher, sac à la main, pour faire les rues propres.

Je termine ; je n’ai plus froid. Envie d’une soupe, je vais cueillir de la Claytone au champ. Elle sera particulièrement bonne aujourd’hui.

Articles similaires

Vendredi 20 janvier, 145e jour

Vendredi 20 janvier, 145e jour

« Et j’irai loin, bien loin » chantait Rimbaud (Sensation); plus tard, André Dhôtel, de la même région célébrait le plus près du près, s’enchantant...

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Tandis qu’à l’autre bout de la commune un morceau de sucre reçoit une goutte de poésie, les liserons ont été pourchassés comme il se doit au Chant des...

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Minuit sous les arbres dansants dans la forêt. Une courte nuit. Et un besoin tôt de voir le monde. Et Le monde change, oui. Et si on ne lit pas les journaux,...

Vendredi 20 janvier, 145e jour

Vendredi 20 janvier, 145e jour

« Et j’irai loin, bien loin » chantait Rimbaud (Sensation); plus tard, André Dhôtel, de la même région célébrait le plus près du près, s’enchantant...

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Tandis qu’à l’autre bout de la commune un morceau de sucre reçoit une goutte de poésie, les liserons ont été pourchassés comme il se doit au Chant des...

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Minuit sous les arbres dansants dans la forêt. Une courte nuit. Et un besoin tôt de voir le monde. Et Le monde change, oui. Et si on ne lit pas les journaux,...

Lundi 26 décembre, 142e jour

Lundi 26 décembre, 142e jour

« Ça ressemble à une répétition, mais ce n’en est pas une » m’a dit mon maître ce midi. C’est vrai à chaque instant. Et je m’en vais avec ça dans le...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

S'inscrire en tant qu'Ambassadrice/eur Propreté de Watermael-Boitsfort

Signaler un ou plusieurs dépôts