Samedi 26 février, 18e jour

par | 26 février 2021 | Rose, Balai et Prose

Qu’il était beau l’arc en ciel ce matin, parcourant la voûte mi bleue mi noire, et dessous les couleurs du paysage réinventées ; mais quelques urgences m’obligeaient à postposer ma balade, c’est donc vers 15h30 que je me suis mis en route.

« Et quand il s’embarquait par trop gros temps » chante Michel Fugain, et moi aussi avec le vent bien éveillé.

Comment regarder par terre et alentour sans rien perdre ? Il me faut ralentir encore, alterner la hauteur de mes regards, m’arrêter quelquefois pour vraiment voir. Choisir mon itinéraire aussi pour n’être pas aveuglé par le soleil déjà bas.

À force de mégots, je cherche sans la retrouver la définition de mégoter…

Je me retourne pour voir si je n’ai rien oublié : je reconnais des objets déjà ramassés. Mon sac est percé ! Une réparation de fortune, mais sûr, je n’irai pas aux cent litres cette fois, elle n’y résisterait pas. Dommage, j’aurais bien volontiers continué encore, d’ailleurs les jours rallongent et invitent à rester dehors plus longtemps.

Rentré, je vais au dictionnaire : mégoter, c’est « lésiner ».

La soirée sera belle.

Articles similaires

Vendredi 20 janvier, 145e jour

Vendredi 20 janvier, 145e jour

« Et j’irai loin, bien loin » chantait Rimbaud (Sensation); plus tard, André Dhôtel, de la même région célébrait le plus près du près, s’enchantant...

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Tandis qu’à l’autre bout de la commune un morceau de sucre reçoit une goutte de poésie, les liserons ont été pourchassés comme il se doit au Chant des...

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Minuit sous les arbres dansants dans la forêt. Une courte nuit. Et un besoin tôt de voir le monde. Et Le monde change, oui. Et si on ne lit pas les journaux,...

Vendredi 20 janvier, 145e jour

Vendredi 20 janvier, 145e jour

« Et j’irai loin, bien loin » chantait Rimbaud (Sensation); plus tard, André Dhôtel, de la même région célébrait le plus près du près, s’enchantant...

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Tandis qu’à l’autre bout de la commune un morceau de sucre reçoit une goutte de poésie, les liserons ont été pourchassés comme il se doit au Chant des...

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Minuit sous les arbres dansants dans la forêt. Une courte nuit. Et un besoin tôt de voir le monde. Et Le monde change, oui. Et si on ne lit pas les journaux,...

Lundi 26 décembre, 142e jour

Lundi 26 décembre, 142e jour

« Ça ressemble à une répétition, mais ce n’en est pas une » m’a dit mon maître ce midi. C’est vrai à chaque instant. Et je m’en vais avec ça dans le...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

S'inscrire en tant qu'Ambassadrice/eur Propreté de Watermael-Boitsfort

Signaler un ou plusieurs dépôts