Mercredi 24 février, 17e jour

par | 24 février 2021 | Rose, Balai et Prose

Je me réveille quelquefois en colère, sans même savoir pourquoi ni comment. La colère est peut-être aussi mystérieuse que la joie. Mais puisqu’elle ne me quitte pas, je m’en vais voir si la marche à pince peut y changer quelque chose.

J’ai l’impression de croiser d’autres colères, de ceux qui en ont assez de trouver des cartons d’import-export aux fenêtres de leur voiture. J’en ramasse un lot impressionnant. Pourtant, j’ai l’impression que petit à petit ma colère à moi m’abandonne.

D’un côté de la rue, on pourrait manger par terre, de l’autre… C’est le vent qui joue.

Tout à coup, je me souviens de cette petite fille accroupie au milieu de la place du marché, qui nommait et sériait imperturbablement les cailloux : « caillou dur, caillou mou » selon des critères connus d’elle seule. Et me voilà ramassant « dur, mou », et toute ma colère enfuie.

Je croise une de nos amies ramasseuses, on se raconte des histoires de ramassage bien sûr, et c’est un beau moment, souriant.

Mon sac est bien lourd tout à coup. Oh ? Ce sont des cent litres. Aurore a décidé que je devais me faire des muscles ? D’accord.

Sur le chemin du retour, je redescends par le côté « manger par terre » ; vu de près, ce n’est pas tout à fait vrai. Il faut traverser la rivière, quelquefois. Je me le promets.

Articles similaires

Vendredi 20 janvier, 145e jour

Vendredi 20 janvier, 145e jour

« Et j’irai loin, bien loin » chantait Rimbaud (Sensation); plus tard, André Dhôtel, de la même région célébrait le plus près du près, s’enchantant...

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Tandis qu’à l’autre bout de la commune un morceau de sucre reçoit une goutte de poésie, les liserons ont été pourchassés comme il se doit au Chant des...

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Minuit sous les arbres dansants dans la forêt. Une courte nuit. Et un besoin tôt de voir le monde. Et Le monde change, oui. Et si on ne lit pas les journaux,...

Vendredi 20 janvier, 145e jour

Vendredi 20 janvier, 145e jour

« Et j’irai loin, bien loin » chantait Rimbaud (Sensation); plus tard, André Dhôtel, de la même région célébrait le plus près du près, s’enchantant...

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Tandis qu’à l’autre bout de la commune un morceau de sucre reçoit une goutte de poésie, les liserons ont été pourchassés comme il se doit au Chant des...

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Minuit sous les arbres dansants dans la forêt. Une courte nuit. Et un besoin tôt de voir le monde. Et Le monde change, oui. Et si on ne lit pas les journaux,...

Lundi 26 décembre, 142e jour

Lundi 26 décembre, 142e jour

« Ça ressemble à une répétition, mais ce n’en est pas une » m’a dit mon maître ce midi. C’est vrai à chaque instant. Et je m’en vais avec ça dans le...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

S'inscrire en tant qu'Ambassadrice/eur Propreté de Watermael-Boitsfort

Signaler un ou plusieurs dépôts