Samedi 6 janvier, 179e jour.

par | 6 janvier 2024 | Rose, Balai et Prose

Un matin gris dedans dehors à marcher lentement à la recherche du soleil intérieur, autour et alentour de la gare de Watermael ; rêver d’un train à prendre vers n’importe où, repenser à tous ceux qu’on a pris, pour le bourg voisin ou le bout du monde.
Sommes-nous ici pour ceux du bout du monde leur bout du monde ? Ici aussi aux confins de quelques part ? Puisqu’ici commence la mer ? « La mer, la mer, toujours recommencée » disait le poète.

Ici, où commence la mer, à ramasser des dizaines de canettes, de papiers, de mégots.
Toujours recommencé, comme la mer ? Sans rien en penser ? Comme la mer ?

L’horizon a des distances variables. Ce matin, l’horizon est au bout de ma pince…

Articles similaires

Lundi 18 janvier, 4e jour

Lundi 18 janvier, 4e jour

Ne plus compter les jours, les offrir au hasard. Aujourd’hui entre Souverain et Archiducs, en bonne compagnie ; entre Logis et Floréal, entre vert et jaune,...

Dimanche 17 janvier, 3e jour

Dimanche 17 janvier, 3e jour

Hier, la neige avait tout recouvert. Avec le bel uniforme blanc, rien à voir, rien à ramasser, d’ailleurs tout a l’air propre tout à coup. Aujourd’hui...

Mardi 12 janvier, 2e jour

Mardi 12 janvier, 2e jour

Jour de pluie. « Hélas dirai-je il pleut » (Les deux pigeons, La Fontaine). Hélas ? Non, au point que je me surprends à chanter. Une autre lumière dans la...

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.

S'inscrire en tant qu'Ambassadrice/eur Propreté de Watermael-Boitsfort

Signaler un ou plusieurs dépôts