Vendredi 23 avril, 35e jour

par | 23 avril 2021 | Rose, Balai et Prose

J’ai eu beaucoup d’activités depuis le début de la semaine, et même, ô joie, un contrat de travail ; cela ne m’était plus arrivé depuis octobre. J’ai donc dû délaisser les rues jusqu’à ce matin. Elles ne s’en portent pas plus mal.

Je ramasse un carton de « Pur natur », voyage immédiat au pays des paradoxes.

Les cerisiers du Japon de l’avenue des Ortolans sont à la fête ; un chauffeur de bus s’arrête un instant pour prendre une photo.

Je regarde les différentes feuillaisons des arbres, aucun d’entre eux n’est encore complètement opaque ; ce n’est plus qu’une question de jours. Ceci ne m’explique toujours pas comment la sève monte en dépit de la loi de la gravitation. En fait, que sais-je vraiment du mystère des arbres ?

Des cris d’enfants dans la cour de l’école, joyeux pépiement. Et eux, que font-ils de leurs mystères ?

Autres mystères encore irrésolus, les tubes à cigarettes et les cotons-tiges.

Les voiles sur les légumes du champ ondulent comme les vagues de la mer. Les maraîchères ont ressorti leurs chapeaux de paille. Les agneaux sont à l’ombre de la zone témoin, cet espace auquel personne n’a touché depuis neuf ans, pour voir ce que fait la nature quand l’homme ne fait rien.

Mon impression première n’a pas menti, les rues vont plutôt bien ; j’ai donc mis longtemps à remplir mon sac. C’est bien.

Articles similaires

Vendredi 20 janvier, 145e jour

Vendredi 20 janvier, 145e jour

« Et j’irai loin, bien loin » chantait Rimbaud (Sensation); plus tard, André Dhôtel, de la même région célébrait le plus près du près, s’enchantant...

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Tandis qu’à l’autre bout de la commune un morceau de sucre reçoit une goutte de poésie, les liserons ont été pourchassés comme il se doit au Chant des...

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Minuit sous les arbres dansants dans la forêt. Une courte nuit. Et un besoin tôt de voir le monde. Et Le monde change, oui. Et si on ne lit pas les journaux,...

Vendredi 20 janvier, 145e jour

Vendredi 20 janvier, 145e jour

« Et j’irai loin, bien loin » chantait Rimbaud (Sensation); plus tard, André Dhôtel, de la même région célébrait le plus près du près, s’enchantant...

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Tandis qu’à l’autre bout de la commune un morceau de sucre reçoit une goutte de poésie, les liserons ont été pourchassés comme il se doit au Chant des...

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Minuit sous les arbres dansants dans la forêt. Une courte nuit. Et un besoin tôt de voir le monde. Et Le monde change, oui. Et si on ne lit pas les journaux,...

Lundi 26 décembre, 142e jour

Lundi 26 décembre, 142e jour

« Ça ressemble à une répétition, mais ce n’en est pas une » m’a dit mon maître ce midi. C’est vrai à chaque instant. Et je m’en vais avec ça dans le...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

S'inscrire en tant qu'Ambassadrice/eur Propreté de Watermael-Boitsfort

Signaler un ou plusieurs dépôts