Vendredi 26 mars, 26e jour

par | 26 mars 2021 | Rose, Balai et Prose

Sorti avant sept heures. Soleil. Dans trois jours, à la même heure, il fera de nouveau nuit.

À cette heure, passant très près des maisons, je capte des bribes de conversations, les mots essentiels de la vie, bonjour, bois ton jus, n’oublie pas ton écharpe…

Je ramasse une bille. Souvenirs d’enfance ; joue-t-on encore aux billes dans les cours d’écoles ?

Un petit pinceau, qu’a-t-il peint avant de se perdre ?

Des colliers de palettes et leurs systématiques refus d’obtempérer, il faut insister lourdement pour qu’ils ne s’échappent pas du sac.

À huit heures, un temps au champ, les trois brebis et l’agneau s’approchent, bonjour ! puis s’en vont paisser (paître ? brouter ? Les trois mots semblent juste, y a-t-il une nuance ?). Des oiseaux se posent, passent entre les pattes des moutons, s’envolent ensemble sans raison apparente et vont se poser au sommet des peupliers de la zone témoin (personne n’y a touché depuis 2012, pour voir ce que fait la nature quand on ne fait rien).

Le soleil s’est caché, il fait nettement plus froid. Je me remets en mouvement.

Des passants me saluent, on échange quelques mots souriants. Depuis deux heures que je marche, je n’ai croisé personne avec son téléphone portable en main.

Encore une venelle que j’emprunte pour la première fois.

Mon sac est bien présent à mon bras ; avenue de la Fauconnerie, je lui fais mes adieux. J’imagine la suite de son voyage en rentrant lentement chez moi.

Articles similaires

Vendredi 20 janvier, 145e jour

Vendredi 20 janvier, 145e jour

« Et j’irai loin, bien loin » chantait Rimbaud (Sensation); plus tard, André Dhôtel, de la même région célébrait le plus près du près, s’enchantant...

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Tandis qu’à l’autre bout de la commune un morceau de sucre reçoit une goutte de poésie, les liserons ont été pourchassés comme il se doit au Chant des...

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Minuit sous les arbres dansants dans la forêt. Une courte nuit. Et un besoin tôt de voir le monde. Et Le monde change, oui. Et si on ne lit pas les journaux,...

Vendredi 20 janvier, 145e jour

Vendredi 20 janvier, 145e jour

« Et j’irai loin, bien loin » chantait Rimbaud (Sensation); plus tard, André Dhôtel, de la même région célébrait le plus près du près, s’enchantant...

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Tandis qu’à l’autre bout de la commune un morceau de sucre reçoit une goutte de poésie, les liserons ont été pourchassés comme il se doit au Chant des...

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Minuit sous les arbres dansants dans la forêt. Une courte nuit. Et un besoin tôt de voir le monde. Et Le monde change, oui. Et si on ne lit pas les journaux,...

Lundi 26 décembre, 142e jour

Lundi 26 décembre, 142e jour

« Ça ressemble à une répétition, mais ce n’en est pas une » m’a dit mon maître ce midi. C’est vrai à chaque instant. Et je m’en vais avec ça dans le...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

S'inscrire en tant qu'Ambassadrice/eur Propreté de Watermael-Boitsfort

Signaler un ou plusieurs dépôts