Vendredi 5 novembre, 83e jour.

par | 5 novembre 2021 | Rose, Balai et Prose

Le charme particulier de novembre, c’est que chaque jour, très visiblement, est différent du précédent. Cet arbre est à présent dépouillé qui flamboyait hier, tel autre est encore à peu près vert. Novembre, c’est le mois où mon regard est le plus aiguisé.

Un presque rien peut pourtant tout effacer, une petite nouvelle sans importance au moment de sortir, qui me mettra comme un caillou dans la chaussure tout le jour et me privera de tout déploiement. Je sais que demain il n’y paraîtra plus ; je sais l’inutilité de cette pensée encombrante ; rien n’y fait, elle est là et ne me quittera pas. Bref, les rues par lesquelles (lesquelles?) je suis passé sont propres, le travail est fait ; ce qui en fait le plaisir s’est oublié. Par cela aussi, ce jour est différent des autres. Et à vivre.

Articles similaires

Vendredi 23 février, 186e jour.

Vendredi 23 février, 186e jour.

Un lendemain de tempête (même que malgré tout devant aller parler d’un certain livre de l’autre côté de la forêt je l’ai traversée à vélo sans problème). Et...

Samedi 10 février, 185e jour.

Samedi 10 février, 185e jour.

Un samedi sec et clair, rendez-vous à 10h pour jouer dans les rhododendrons de l’avenue du Geai et le talus en face. Nous voilà onze à nettoyer au rythme des...

Lundi 02 février, 184e jour.

Lundi 02 février, 184e jour.

Oh qu’elle était sale, la rue. À ne plus avoir envie de la voir. Sauf qu’elle est difficile à éviter. Alors, la nettoyer. Sous le vent. La fuite des sacs. Que...

Vendredi 23 février, 186e jour.

Vendredi 23 février, 186e jour.

Un lendemain de tempête (même que malgré tout devant aller parler d’un certain livre de l’autre côté de la forêt je l’ai traversée à vélo sans problème). Et...

Samedi 10 février, 185e jour.

Samedi 10 février, 185e jour.

Un samedi sec et clair, rendez-vous à 10h pour jouer dans les rhododendrons de l’avenue du Geai et le talus en face. Nous voilà onze à nettoyer au rythme des...

Lundi 02 février, 184e jour.

Lundi 02 février, 184e jour.

Oh qu’elle était sale, la rue. À ne plus avoir envie de la voir. Sauf qu’elle est difficile à éviter. Alors, la nettoyer. Sous le vent. La fuite des sacs. Que...

Lundi 29 janvier, 183e jour.

Lundi 29 janvier, 183e jour.

29 janvier, lundi, soleil. L’impression de sortir d’un long tunnel de pluie qui n’incitait guère aux balades à pince. Mais ce matin, je marche doucement au...

S'inscrire en tant qu'Ambassadrice/eur Propreté de Watermael-Boitsfort

Signaler un ou plusieurs dépôts