Dimanche 17 janvier, 3e jour

par | 17 janvier 2021 | Rose, Balai et Prose

Hier, la neige avait tout recouvert. Avec le bel uniforme blanc, rien à voir, rien à ramasser, d’ailleurs tout a l’air propre tout à coup.

Aujourd’hui débâclette (on ne se permettrait pas de se comparer au Saint-Laurent au printemps), et tout de nouveau en vue.

Je navigue d’un trottoir à l’autre, le sac dans la main droite, la pince à gauche (je suis gaucher ; j’ai essayé l’inverse, je suis plus gauche à droite qu’à gauche), je ramasse des choses étonnantes : une bougie, une pile, un pshipshit (on appelle ça comment ?) ; une canette rouillée, elle est là depuis quel temps ?, les Capri-Sun de mon enfance (ça existe encore ?).

Les fast-foods semblent jouer à qui en donnera le plus à jeter.

De loin en loin je m’arrête sur un banc, prends quelques notes, puis j’y retourne.

Un gros coup de vent, heureusement que mon sac se fait lourd, il ne bronche pas.

Un homme me salue et remercie : merci pour votre merci.

Je… ah ben zut, le sac est plein. De toute façon il allait être temps de s’arrêter. Dans le crépuscule, je dépose le sac près d’une poubelle publique ; je transmets l’info du jour, Aurore fera le reste.

Articles similaires

Vendredi 20 janvier, 145e jour

Vendredi 20 janvier, 145e jour

« Et j’irai loin, bien loin » chantait Rimbaud (Sensation); plus tard, André Dhôtel, de la même région célébrait le plus près du près, s’enchantant...

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Tandis qu’à l’autre bout de la commune un morceau de sucre reçoit une goutte de poésie, les liserons ont été pourchassés comme il se doit au Chant des...

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Minuit sous les arbres dansants dans la forêt. Une courte nuit. Et un besoin tôt de voir le monde. Et Le monde change, oui. Et si on ne lit pas les journaux,...

Vendredi 20 janvier, 145e jour

Vendredi 20 janvier, 145e jour

« Et j’irai loin, bien loin » chantait Rimbaud (Sensation); plus tard, André Dhôtel, de la même région célébrait le plus près du près, s’enchantant...

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Tandis qu’à l’autre bout de la commune un morceau de sucre reçoit une goutte de poésie, les liserons ont été pourchassés comme il se doit au Chant des...

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Minuit sous les arbres dansants dans la forêt. Une courte nuit. Et un besoin tôt de voir le monde. Et Le monde change, oui. Et si on ne lit pas les journaux,...

Lundi 26 décembre, 142e jour

Lundi 26 décembre, 142e jour

« Ça ressemble à une répétition, mais ce n’en est pas une » m’a dit mon maître ce midi. C’est vrai à chaque instant. Et je m’en vais avec ça dans le...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

S'inscrire en tant qu'Ambassadrice/eur Propreté de Watermael-Boitsfort

Signaler un ou plusieurs dépôts