Lundi 1 mars, 19e jour

Nous sommes déjà le premier mars, l’année file bien vite. Et un temps à ne pas savoir comment s’habiller. C’est que c’est bien physique, la marche à pince.

Alors, du presque froid à trop chaud, il n’y a pas long. Mais dans un premier temps, je ne m’en rends pas compte. Et je regarde sans voir aujourd’hui, tout occupé à mon regard intérieur.

Je repense encore et toujours à cette réflexion de Thomas d’ansembourg : « Si on fait ce qu’on a toujours fait, on obtient ce qu’on a toujours obtenu. Si je veux autre chose, je dois faire autrement. Mais comment faire autrement si je pense pareil ? » J’aime vraiment tourner autour de ça ; cette pensée m’accompagne souvent.

Originalité du jour : je ramasse une pelle (sans manche).

Mon sac de 100 litres tient le coup aujourd’hui, et il est bien plein quand je le referme. Un dernier coup d’œil alentour : tiens un, deux, cinq, dix mégots que je n’avais pas vu. De fait, ça confirme que je regardais sans voir. Pas envie de rouvrir mon sac ; heureusement la poubelle est à deux pas. Cette fois, c’est bon. Je retire mon écharpe et mon bonnet. Je les remettrai quand je reprendrai mon vélo, là-bas.

Articles similaires

Vendredi 20 janvier, 145e jour

Vendredi 20 janvier, 145e jour

« Et j’irai loin, bien loin » chantait Rimbaud (Sensation); plus tard, André Dhôtel, de la même région célébrait le plus près du près, s’enchantant...

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Tandis qu’à l’autre bout de la commune un morceau de sucre reçoit une goutte de poésie, les liserons ont été pourchassés comme il se doit au Chant des...

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Minuit sous les arbres dansants dans la forêt. Une courte nuit. Et un besoin tôt de voir le monde. Et Le monde change, oui. Et si on ne lit pas les journaux,...

Vendredi 20 janvier, 145e jour

Vendredi 20 janvier, 145e jour

« Et j’irai loin, bien loin » chantait Rimbaud (Sensation); plus tard, André Dhôtel, de la même région célébrait le plus près du près, s’enchantant...

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Tandis qu’à l’autre bout de la commune un morceau de sucre reçoit une goutte de poésie, les liserons ont été pourchassés comme il se doit au Chant des...

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Minuit sous les arbres dansants dans la forêt. Une courte nuit. Et un besoin tôt de voir le monde. Et Le monde change, oui. Et si on ne lit pas les journaux,...

Lundi 26 décembre, 142e jour

Lundi 26 décembre, 142e jour

« Ça ressemble à une répétition, mais ce n’en est pas une » m’a dit mon maître ce midi. C’est vrai à chaque instant. Et je m’en vais avec ça dans le...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

S'inscrire en tant qu'Ambassadrice/eur Propreté de Watermael-Boitsfort

Signaler un ou plusieurs dépôts