Vendredi 16 avril, 33e jour

par | 16 avril 2021 | Rose, Balai et Prose

Avant de partir, j’arrose les semis qui me nourriront cet été, puis je m’en vais dans un nouveau premier matin du monde. Je sais évidemment les erreurs, les tristesses, les horreurs, les drames, les tragédies, les bassesses, mais cette part-là est laissée sur le bord du trottoir, quand le balayeur salue le premier matin du monde pour humblement participer à son réenchantement.

La locataire du 71b prise en photo l’autre jour s’appelle Cheese.

Les merveilleux nuages dessinent des figures de Muppets Show.

Un tout petit bout de plastique rouge entre les feuilles me fait penser au petit pan de mur jaune pratiquement invisible de « La vue de Delft » de Vermeer.

Un lacet mauve enfoncé très loin dans la terre, des dizaines de revues empilées sur un muret, un livre lacéré au titre évocateur « Les dieux ont soif ».

Les nuages se sont amoncelés, ils ne dessinent plus rien.

Si on repeignait les immeubles gris sale entourant le Studio-Logis, ce serait en quelle couleur ?

Un bas-relief à hauteur des fenêtres du premier étage, est-ce encore un bas-relief ?

Mon sac trop lourd de trop de revues est percé ; heureusement, il ne perd rien. Je le quitte en le remerciant d’avoir dansé dans le vent avec moi.

« Vue de Delft » de Johannes Vermeer. Source : suivre ce lien.

Articles similaires

Vendredi 20 janvier, 145e jour

Vendredi 20 janvier, 145e jour

« Et j’irai loin, bien loin » chantait Rimbaud (Sensation); plus tard, André Dhôtel, de la même région célébrait le plus près du près, s’enchantant...

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Tandis qu’à l’autre bout de la commune un morceau de sucre reçoit une goutte de poésie, les liserons ont été pourchassés comme il se doit au Chant des...

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Minuit sous les arbres dansants dans la forêt. Une courte nuit. Et un besoin tôt de voir le monde. Et Le monde change, oui. Et si on ne lit pas les journaux,...

Vendredi 20 janvier, 145e jour

Vendredi 20 janvier, 145e jour

« Et j’irai loin, bien loin » chantait Rimbaud (Sensation); plus tard, André Dhôtel, de la même région célébrait le plus près du près, s’enchantant...

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Tandis qu’à l’autre bout de la commune un morceau de sucre reçoit une goutte de poésie, les liserons ont été pourchassés comme il se doit au Chant des...

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Minuit sous les arbres dansants dans la forêt. Une courte nuit. Et un besoin tôt de voir le monde. Et Le monde change, oui. Et si on ne lit pas les journaux,...

Lundi 26 décembre, 142e jour

Lundi 26 décembre, 142e jour

« Ça ressemble à une répétition, mais ce n’en est pas une » m’a dit mon maître ce midi. C’est vrai à chaque instant. Et je m’en vais avec ça dans le...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

S'inscrire en tant qu'Ambassadrice/eur Propreté de Watermael-Boitsfort

Signaler un ou plusieurs dépôts