Vendredi 20 mai, 120e jour.

« On ne se baigne jamais deux fois dans le même fleuve » disait Héraclite.

Je pensais ça en arpentant la même rue, me disant que, oui, tout y est pourtant différent des autres fois, ce que je ramasse, celles et ceux que je croise, le ciel qui prépare son orage, et tout ce qui me traverse.

Des adages qu’on utilise souvent , « à bon chat bon rat » (je n’ai jamais su quand et comment l’utiliser), « ni vu ni connu » (quand j’y pense vraiment, elle me fait rire), « appeler un chat un chat » (pourquoi pas un chien ou un canard).

Décidément, c’est intéressant de partir en ne pensant à rien, et de voir ce qui vient, tout aussi différent des autres fois que l’eau du fleuve.

Articles similaires

Lundi 20 novembre, 173e jour.

Lundi 20 novembre, 173e jour.

Je ne me souviens plus depuis combien de temps je ne suis plus sorti sans mon pantalon de pluie, attendu qu’un lendemain de veille (rare), les routes étant...

Mardi 7 novembre, 172e jour.

Mardi 7 novembre, 172e jour.

Ôôôôôô le mois de novembre, ses ciels inouïs, ses couleurs magnifiques, ses temps changeants ; vraiment, novembre est le mois que je préfère. Et y...

Jeudi 7 septembre, 165e jour

Jeudi 7 septembre, 165e jour

Soleil et chaleur ; nettoyage du quartier. Une pensée, une seule :L’artiste dont parle le quatrième de couverture du livre expose au Wiel’s, à Forest. « Jeux...

Vendredi 1er septembre, 164e jour.

Vendredi 1er septembre, 164e jour.

Je devais y aller. Malgré la pluie battante. Je devais y aller. Je devais y aller pour Annette. Pour Pierre. Je les avais vus, avant-hier, chacun sa pince en...

Vendredi 18 août, 163e jour.

Vendredi 18 août, 163e jour.

Après un mois de grandes randonnées à la poursuite des peintres du nord, la tête pleine de rêveries différentes, je reprends les chemins de lenteur de ma...

S'inscrire en tant qu'Ambassadrice/eur Propreté de Watermael-Boitsfort

Signaler un ou plusieurs dépôts