Lundi 02 février, 184e jour.

par | 5 février 2024 | Rose, Balai et Prose

Oh qu’elle était sale, la rue. À ne plus avoir envie de la voir.

Sauf qu’elle est difficile à éviter.

Alors, la nettoyer.

Sous le vent.

La fuite des sacs. Que je rattrape. C’en devient amusant.

Au bout de la rue sale, le sac est plein. Et la rue propre.

Envie d’y passer.

Je me suis rabiboché avec la rue. Oh le beau mot.

Articles similaires

Mardi 12 janvier, 2e jour

Mardi 12 janvier, 2e jour

Jour de pluie. « Hélas dirai-je il pleut » (Les deux pigeons, La Fontaine). Hélas ? Non, au point que je me surprends à chanter. Une autre lumière dans la...

Lundi 11 janvier, 1e jour

Lundi 11 janvier, 1e jour

Le matin clair, les moutons planent dans le ciel ; pour la première fois de ma vie, une pince à la main, je vais par les rues de ma cité. Je ramasse tout...

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.

S'inscrire en tant qu'Ambassadrice/eur Propreté de Watermael-Boitsfort

Signaler un ou plusieurs dépôts