Lundi 13 décembre, jour 94.

par | 13 décembre 2021 | Rose, Balai et Prose

Les yeux grands ouverts sur la nuit, et l’inutilité de rester couché, je m’en vais écouter ma ville qui dort.

Une nuit de décembre.

L’air est chargé de pluie, mais il fait très doux.

Toutes fenêtres éteintes.

Des oiseaux chantent, seule trace de vie.

Dans le presque silence, j’entends fort le bruit de ma pince qui claque à chaque objet déposé dans mon sac.

Passage d’un premier bus, vide. Et moi passager de la nuit.

Beaucoup de grosses bouteilles en plastique, presque pas de masques, ni de mégots.

Un ami insomniaque, toujours dehors à cinq heures, me dit-il.

Quelquefois, rarement, une lampe s’allume à l’étage. Le bus suivant s’arrête, il y a deux personnes à l’arrêt.

Une, deux, trois voitures. Le lent réveil du monde. Il est beau, le monde, vu de la nuit.

Demain, je travaille ; aujourd’hui est tout libre. Si le sommeil me prend au milieu du jour, il sera le bienvenu.

Articles similaires

Vendredi 20 janvier, 145e jour

Vendredi 20 janvier, 145e jour

« Et j’irai loin, bien loin » chantait Rimbaud (Sensation); plus tard, André Dhôtel, de la même région célébrait le plus près du près, s’enchantant...

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Tandis qu’à l’autre bout de la commune un morceau de sucre reçoit une goutte de poésie, les liserons ont été pourchassés comme il se doit au Chant des...

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Minuit sous les arbres dansants dans la forêt. Une courte nuit. Et un besoin tôt de voir le monde. Et Le monde change, oui. Et si on ne lit pas les journaux,...

Vendredi 20 janvier, 145e jour

Vendredi 20 janvier, 145e jour

« Et j’irai loin, bien loin » chantait Rimbaud (Sensation); plus tard, André Dhôtel, de la même région célébrait le plus près du près, s’enchantant...

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Dimanche 8 janvier, 144e jour

Tandis qu’à l’autre bout de la commune un morceau de sucre reçoit une goutte de poésie, les liserons ont été pourchassés comme il se doit au Chant des...

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Dimanche 1er janvier, 143e jour.

Minuit sous les arbres dansants dans la forêt. Une courte nuit. Et un besoin tôt de voir le monde. Et Le monde change, oui. Et si on ne lit pas les journaux,...

Lundi 26 décembre, 142e jour

Lundi 26 décembre, 142e jour

« Ça ressemble à une répétition, mais ce n’en est pas une » m’a dit mon maître ce midi. C’est vrai à chaque instant. Et je m’en vais avec ça dans le...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

S'inscrire en tant qu'Ambassadrice/eur Propreté de Watermael-Boitsfort

Signaler un ou plusieurs dépôts